La Mode japonaise

Comment la mode japonaise nous inspire-t-elle ?

Street style à Tokyo & Quartiers tendances

Suite à mon voyage au Japon fin février 2018 (mon petit frère vit là-bas 😉 ), j’ai eu envie de partager avec vous mes coups de coeur japonais et notamment la MODE bien sûr!
La Mode japonaise, c’est quoi ? Est-elle si différente de la mode occidentale ? Quelles sont leurs références, leurs marques, leurs préférences, leurs influences ?
Je vais tenter de répondre à toutes ces questions.

D’abord, une petite mise à jour « historique » :

Les grands noms

Quand on évoque la mode japonaise, on pense toute de suite (enfin quand on est passionné de mode, comme moi quoi :p) aux marques de référence : Issey Miyake, Comme des Garçons (Rei Kawakubo), Tsumori Chisato, Yohji Yamamoto.

Ils ont tous eu une influence notable sur la mode mondiale par leur minimalisme et leur rupture stylistique, ce courant « anti-fashion » a grandement inspiré dans les années 80 la jeune garde belge des « Six d’Anvers » (Ann Demeulemeester, Dirk Van Saene, Marina Yee, Dries Van Noten, Walter Van Beirendonck et Dirk Bikkembergs. Frederik Beyens). (Bon, pour tout vous avouer je ne connais le travail que de deux d’entre eux, les plus célèbres… ^^ )

Issey Miyake

Issey Miyake a profondément transformé l’esthétique contemporaine, c’est un précurseur de la mode, sa spécialité : la recherche en développement textile.

Il a ainsi ressuscité les plissés Fortuny avec la ligne « Pleats Please »(1989)

En 2010, il crée la ligne 132 5. ISSEY MIYAKE avec son équipe R&D, destinée à créer des vêtements qui procurent joie et bonheur à ceux qui les portent. Le vêtement est un origami aux plis préformés qui devient une sculpture textile une fois porté.

Comme des Garçons (Rei Kawakubo)

Rei Kawakubo est une rebelle de la mode, elle en a fait exploser les codes en remettant en cause la conception de l’élégance « bourgeoise » basée sur la féminité, le glamour, le « bon goût », la beauté. Avec sa marque Comme des Garçons, elle a imposée la mode japonaise dans le monde de la couture très occidental.

La ligne « Play » de Comme des Garçons faite de basics de qualité made in Japan a beaucoup de succès. Son célèbre logo est reconnaissable entre tous, un coeur avec des yeux dessiné par l’artiste new-yorkais Filip Pagowski.

Si vous prévoyez un voyage, sachez que ça vaut le coup d’acheter la marque PLAY au japon car celle-ci y est nettement moins chère.

Tsumori Chisato

Maison fondée en 1990, réputée pour ses modèles originaux très colorés aux imprimés artistiques et aux coupes innovantes. Tsumori Chisato agrémente souvent ses pièces de broderies ou de motifs originaux et ultra-tendance.

couleurs vives, de motifs régressifs et d’imprimés savamment kitsch, la créatrice saupoudre perles, broderies, paillettes et bijoux pour élaborer une garde-robe enchanteresse et raffinée, tout en tendresse et en féminité.

Yohji  Yamamoto

Le couturier ne suit jamais les tendances et le revendique. Le noir & les formes asymétriques déstructurées sont très présents dans ses vêtements déstructurées inspirées des vêtements masculins.

Et maintenant retournons à LA RUE, lieu de toutes les inspirations :

Le street style

Le Japon est une terre d’extrêmes et encore plus dans la mode. Les looks les plus excentriques côtoient les plus sages : on croise donc multitude de looks du minimalisme, de l’uniforme aux looks les plus excentriques comme ceux des boys & girls bands locaux.

De part leurs tenues traditionnelles, les japonais ont un goût très raffiné et un savoir-faire ancestral, leur esthétisme a souvent était porteur de nouvelles tendances dans la mode de ces dernières décennies.

J’ai photographié quelques looks street style à Tokyo (regardez en-dessous 😉 ). Je n’ai pas croisé tant de looks extrêmes, du moins pas autant qu’on se l’imagine.

D’après Kjeld Duits de Super Super Magazine (créateur du site Japanese Streets) (Oui, oui je me cultive sur internet :p )

Le street-style japonais est devenu plus mature, moins kawaii et plus romantique. Il y a moins de mode extreme que dans les annees 90, mais les gens s’habillent mieux. Les temps sont durs au Japon, c’est complique de trouver un travail, les comportements et les attentes ont change.

Je me suis rattrapée avec les looks extrêmes au show musical du Robot restaurant.

Mes yeux en ont pris plein leur rétine et mes oreilles ont littéralement explosé.

Sur un rythme électro endiablé, des robots, des dragons, des nymphes et des chevaliers futuristes se livrent une bataille chorégraphiée sans merci. (Je laisse parler les photos!! )

Je vous ai aussi préparé une petite sélection de photos des looks extrêmes du moment trouvés sur Pinterest (cosplay avec costume manga, lolita poupée ou gothique, kogyaru (jeunes filles bronzées et aux cheveux blonds peroxydés, mori girls (bohème florale)..)

Globalement, la mode japonaise est kawaii, mignonne, esthétique. Il y a souvent une référence à l’enfance dans le look des adultes. Les règles basiques de la mode japonaise sont l’accumulation, la superposition et l’asymétrie de leurs vêtements, ce qu’on retrouve bien autant chez les grands noms de la mode japonaise que dans les looks street styles extrêmes ou minimalistes.

Si je devais généraliser :

  • Les japonaises n’aiment pas les décolletés.

Elles ne dévoilent que très rarement leurs épaules et décolletés, elles glissent des t-shirts fins près du corps sous leurs vêtements échancrés.

  • Elles aiment les jupes & pantalons larges.

Elles les préfèrent aux pantalons et jeans slims ou moulants, par pudeur ou par souci de confort. Les formes amples et les matières légères des pantalons et jupes larges sont inspirées du hakama, le pantalon traditionnel des samouraïs.

  • Le minimalisme est naturel pour les japonaises.

Au quotidien, la plupart des japonaises ne sont pas excentriques, uniformes ou tenues de travail obligent. L’art de la simplicité domine, pour des raisons traditionnelles mais également pour des raisons pratiques : uniforme à l’école, densité très élevée des villes d’où des appartements petits qui ne permettent de posséder que le nécessaire.

  • La mode japonaise s’inspire des traditionnels kimono.

On croise encore quelques fois des japonaises en kimono (littéralement « ce que l’on porte sur soi »). Mais c’est surtout dans les détails de vêtements modernes qu’on détecte l’inspiration traditionnelle : manches flottantes, chemises croisées, vestes nouées par une ceinture en soie…

  • Les combinaisons sont un basique dans le vestiaire des japonaises.

En France, les combinaisons ne sont redevenues tendance que depuis quelques années alors qu’au Japon, les femmes ont l’habitude d’en porter souvent de manière très élégante.

  • Les japonaises sont fans des converses et des bérets.

La Converse est à la japonaise ce que la Stan smith est à la parisienne, on la voit partout avec une préférence nette pour la Converse basse noire ou blanche. La japonaise aime les couvre-chefs et la France, c’est donc tout naturellement qu’elle a adopté le béret et ce bien avant que celui-ci ne redevienne à la mode à Paris.

  • Les japonaises n’ont pas peur du « total look ».

Elles mixent rarement les différents looks alors que les françaises n’hésitent pas à décaler des pièces chics avec des pièces sportswear ou casual, à porter des baskets avec des jupes plissées.

Les japonaises jouent le « total look » de haut en bas, qu’il soit excentrique ou conventionnel pour leur travail.

Les blogueuses mode influentes au japon

Elles ont toutes les trois sorti leur livre regroupant l’ensemble de leurs looks.

Si vous souhaitez acheter des livres inspirants à Tokyo et que vous ne vous attachez pas trop à comprendre le texte, je vous conseille vivement la librairie Tsutaya.

Tsutaya Books – Librairie au 7e et 8e étage avec café (en face de la gare de Shibuya)
150-0042 Tokyo, Shibuya, Udagawacho, 2 1-6

T-site (épicentre du quartier de Daikanyama) : 17-5 Sarugakucho, Daikanyama, Tokyo 150-0033 Complexe de plusieurs librairies Tsutaya Books (nocturne), cafés, bars, terrasses, restaurants, boutiques.

Wearista Norii

Sur l’application japonaise « Wear », on retrouve plein de modeuses et modeux. Bref c’est une mine de looks et d’inspirations!

Allez voir le site web (pas besoin de lire le japonais…intuitivement on y arrive :))

Ma préférée c’est Norii « @norinori27 », un petit bout de femme dont j’adore les looks ovesize. Elle a écrit un livre répertoriant ces plus beaux looks que j’ai bien sûr acheté à Tokyo chez Tsutaya.

Shibata Saki

Shibata Saki, c’est une perle de fraîcheur, une bouille mutine, j’adore la suivre sur Instagram.

Maki Tamuru

Maki Tamuru est d’une classe absolue, c’est un peu la « Ines de la Fressange » locale, une élégance à toutes épreuves.

Les Quartiers tendances et adresses « Mode »

Où shopper à Tokyo ?

  • HARAJUKU

Takeshita street

Harajuku est le quartier des modes « adolescentes », on peut croiser les looks les plus excentriques et beaucoup de boutiques kawaï.

Et surtout il y a le Purikura Land Noa, au début de la rue! Vous ne connaissez pas les Purikura, ce sont des lieux où on trouve plein de cabines de Photobooths dans un même espace. Elles sont bien plus professionnelles qu’un photomaton et surtout bien plus drôles, vu qu’il existe différents types de photobooths et que vous pouvez retoucher les photos, ajouter des textes, des illustrations, en faire avec plusieurs personnes, bref c’est FUN et très très KAWAÏ!!!

  • SHIBUYA

C’est la Mecque du shopping, un peu notre Rue de Rivoli x Les Halles à nous.

Vous y trouverez la fameuse librairie Tsutaya dans une grande tour face à la gare, de nombreux grands magasins comme Seibu, Loft , les Tours 109 « 109 Women » et « 109 Men » et des grandes enseignes telles que  Muji (gigantesque avec cafétéria), Uniqlo, Zara, Forever 21…

Les Uniqlo et Muji sont moins chers qu’en France mais attention aux tailles en revanche, il s’agit de tailles japonaises! Ma soeur est passée du XS au S voir au M. (Pour moi, à part les socquettes c’était râpé :p )

Meiji street

Cette artère shopping qui rejoint Harajuku à Shibuya est également dangereuse pour le porte monnaie, vous y trouverez le grand magasin Laforet (mecque du kawaï), Alice on wednesday, W heart C, Atmos (baskets).

  • OMOTESANDO HILLS

C’est le quartier shopping en continuité de Shibuya, où vous trouverez nourriture, kawaieries, déco et vêtements. Avec un grand centre commercial chic, le Tokyo plaza Omotesando (très connu pour son entrée avec un escalator «  kaléidoscope de miroirs » très instagrammable), des boutiques tout le long de l’avenue, je vous recommande Kiddy Land pour les jouets & kawaïeries et le Temple « Oriental Bazaar » pour les souvenirs « traditionnels ».

En remontant cette avenue, vous croiserez la rue « Cat Street » (à droite en sortant de Kiddy land;)).

Cat street

Plein de très belles boutiques, c’est assez cher mais ca vaut le coup rien que pour le charme de cette rue plus calme et de l’architecture des boutiques (« 6 », Quorinest, Ragtag, Paris miki, Rainbow spectrum…)…

Au début de la rue dans un immeuble multimarques, vous y retrouverez « Play » la ligne de Comme des Garçons, beaucoup moins cher au Japon comme je vous le disais précédemment.

  • GINZA

C’est le quartier des grandes enseignes. Sur les conseils de Tokyobanhbao qui disait sur son blog que c’était très cher et pas vraiment mémorable, j’ai préféré garder mon temps pour d’autres quartiers. (Et oui, Tokyo est gigantesque, impossible de tout faire, j’ai dû revoir à la baisse mon programme ;))

  • SHIMO KITAZAWA

Mon quartier préféré de Tokyo est Shimo Kitazawa, un quartier « hypster » cool avec plein de cafés, de bars, de restaurants, de boutiques (Marble sud, B.C stock…), de friperies (Flamingo, Wego, Big time…), un grand Muji sur plusieurs étages (info, au japon ils ont un rayon épicerie food juste super ;)), Daiso (100 yen shop), Uniqlo, bref tout ce que j’adore!

Et ne soyez pas surpris par le nom des boutiques, les japonais adorent leur donner des noms français : « une nana cool », « joli bisous », « pêche…c’est quoi ?… un petit peu de tout », « cachette »… bon l’orthographe ou le sens n’est pas toujours au rendez-vous mais c’est souvent mignon et d’une incongruité poétique.

Un conseil, si vous y allez, le quartier s’étend des 2 côtés de la ligne de métro, et c’est très agréable de se perdre dans les petites rues souvent piétonnières dans une ambiance détendue.

C’est un peu peuplé le week-end c’est vrai mais comme partout à Tokyo.

  • DAIKANYAMA

C’est une partie du grand quartier de SHIBUYA, tout en haut d’une colline, un peu le « Montmartre » local avec boutiques, terrasses, restaurants, librairies, idéal pour flâner le week-end, parfait pour observer les nouvelles tendances!

Vous y trouverez entre autres : la Librairie Tsutaya, le complexe du T-site, le restaurant Ivy place, Bonjour Records, Kodomo Beams, Boutique Standard, Kitsuné, Tenoha & Style Store.

Pour la blague, on y a trouvé un Picard dans une rue allant au métro, WTF :p

  • TOKYO BAY Shopping Centre

> 2 Chome-1-1 Hamacho, Funabashi, Chiba Prefecture 273-8530, Japon

Je ne regrette pas de m’être déplacée dans ce centre commercial un peu excentré, juste après Disneyland. Au départ avec ma soeur, nous étions en mission Sylvanians (on disait petits malins à mon époque 😉 ) pour sa fille et à Tokyo Bay… vous savez quoi, il y a un café Sylvanians avec une petite boutique et c’est là que nous avons trouvé le meilleur choix de Sylvanians, celui qu’on ne trouve pas en France et qui est moins cher 😉 . (Normalement si vous êtes une mère qui a une petite fille, vous êtes au paradis 🙂 )

Ce centre commercial a été une vraie bonne découverte, il y a une partie extérieure qui fait penser à « Miami » avec ses palmiers et couleurs pastels et une partie intérieure, le tout sur plusieurs étages. On y retrouve plein de boutiques avec des marques japonaises plus accessibles que dans les quartiers branchés de Tokyo : Mumokuteki & Mystic entre autres. (Les japonais aux revenus moyens s’habillent ici 🙂 )

Avec des cafés, des restaurants, des magasins de jouets, des souvenirs kawaï & traditionnels, des vêtements, de la déco, des chaussures, du luxe… bref il y a de tout pour tous!

  • KOENJI

Le quartier où se mélange vintage, art & rock’n’roll. C’est assez méconnu des touristes, ce qui est un plus et pas cher pour Tokyo. Vous trouverez friperies, cafés (Les japonais adorent le café!!!!), boutiques retro, créateurs, personnalités cool bref une atmosphère branché cool. Mais je préfère quand même Shimo Kitazawa 😉

  • Nakameguro

Entre Shibuya et Daikanyama, Nakameguro me fait penser au canal saint-martin parisien avec ses cafés, ses concept stores, ses petites rues entres les quais où il fait bon flâner.

Il s’agit d’une sélection, car vous avez aussi Ebisu, Ropongi, Odaïba et d’autres pépites.
TOKYO est gigantesque je vous ai dit!!!

Articles recents

You may also like

2 commentaires sur “La Mode japonaise

  • Agnes au Luxbg

    Chère Fanny,
    Merci pour ce SUPER article! Très complet, il me donne tout plein d’adresses pour mon voyage prochain ?.
    On prévoit d’y aller en septembre, à Tokyo. Qu’est-ce que tu me conseilles d’emporter pour m’habiller une fois la bas? Il fait chaud et c’est assez pluvieux à priori…

    Répondre
    • A&LY

      Merci Agnès! Contente que les adresses puissent te servir, c’est le but 😉
      Il peut faire assez chaud en septembre, prends des vêtements légers (et fais l’oignon!), un bon kway si pluie et des baskets pour parcourir Tokyo qui est gigantesque!!! Bon voyage 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.